Test de la vuze+, une caméra 360 stéréo grand public

Sur le marché des caméras 360 stéréoscopiques (comprenez 3D) “grand public”, les constructeurs ne se bousculent pas.
La Vuze apparaît comme la seule solution accessible financièrement pour entrer dans le monde de la vidéo VR 3D; nous l’avons testé pour vous.

Disposant de 8 optiques réparties sur ses 4 faces, la Vuze et la Vuze+ propose de créer des vidéos et photos au format 4K (3840x1920px) et en stéréo donc.
La Vuze+ ajoute également la possibilité de faire du live streaming jusqu’en 4K.

UNBOXING

Dans la boite de la Vuze+, vous trouverez:
– un chargeur et son câble USB,
– une notice de mise en route, le manuel étant à télécharger en ligne,
– un (très) petit pied dont l’utilité nous échappe excepté pour tenir la caméra à la main
– et enfin la caméra elle-même, disposant, et c’est un bon point, de sa sacoche de transport et protection.

La Vuze+ est un bel objet dans sa robe noir, bien que sa surface garde les traces de doigts.
Le design est simple et l’interface minimaliste, on regrettera l’absence d’écran permettant de vérifier les paramètres.
La trappe permettant d’accéder à l’unique slot Micro SD cache aussi la prise USB et le bouton pour activer le Wifi.
Wifi qui pourra être activé au démarrage par défaut à partir de l’application.

INTERFACE MATÉRIELLE

Seuls deux boutons (trois avec le wifi caché sous la trappe) sont disponible sur la Vuze+.
Un bouton Power multifonction permettant d’allumer/éteindre la caméra et de switcher entre les modes photo et vidéo.
Un mode Streaming est disponible, il faudra brancher votre caméra à un PC pour pouvoir l’activer.
Le deuxième bouton permet de déclencher une vidéo ou une photo.
Un code couleur permet de savoir dans quel configuration la caméra se trouve : bleu pour vidéo, jaune pour photo et violet pour streaming.
Exit également la présence d’une stabilisation matérielle ou logicielle, rendant difficile voire impossible l’exploitation de cette Vuze pour filmer en embarqué.

INTERFACE LOGICIELLE

Avec aussi peu de boutons physiques, il est heureusement possible de commander la Vuze via son application mobile dédiée, disponible sur iOS et Android.
Simple d’utilisation, l’application n’en est pas pour autant pratique. Même sur un téléphone premium, les accès aux menus et réglages sont lents et les paramètres disponibles relativement restreints.

Du côté des réglages d’enregistrement, il est possible de choisir entre deux bitrate de 80 et 120Mo/s et de spécifier si l’on souhaite filmer en 3D 30fps ou 2D 60fps.
Un mode 60fps intéressant tant il est étonnamment absent sur la grande majorité des caméras 360.

Du côté du contrôle de la prise de vue, on regrettera l’impossibilité d’avoir une prévisualisation de la scène à 360°.
Il est uniquement proposé d’afficher la vue des 4 caméras (séparément ou même temps).

Fonctionnalité intéressante de l’application: vous disposerez d’un repère pour aligner votre cadrage avec l’horizon.

Il est possible d’accéder aux médias présent sur la carte SD, mais pas de les visualiser; il faudra pour cela les télécharger avant.

QUALITÉ DE L’IMAGE

La Vuze était une des premières caméras 3D du marché, il faut croire que le constructeur n’a pas fait évoluer ses capteurs / optiques dans cette nouvelle version.
La qualité d’image générale est décevante, avec un piqué absent et des contrastes brouillons. De plus la plage dynamique reste très faible.
Reste que sur une consultation sur mobile, cela reste acceptable; mais si vous souhaitez l’utiliser en VR, seul moyen pour profiter de la stéréo, vous risquez d’être déçu.

Les réglages manuels, limités, permettent de choisir la plage ISO entre 100 et 1600 ( 400, 800 ), avec un bruit assez visible dès les 400 ISO.

Concernant la vitesse d’obturation, vous ne pourrez pas descendre sous la demi seconde, les amateurs de poses longues ne pourront donc pas profiter de cette fonction sur cette Vuze +.
Il ne semble pas y avoir de différence de qualité entre une photo et une vidéo, au même titre que la GoPro Fusion.

STITCHING

Soyons clair, ce n’est absolument pas son point fort. La disposition des caméras, si elle permet un bon rendu stéréo, engendre par la même occasion une parallax importante.
Ainsi, les objets traversant entre deux optiques auront le droit à une belle ligne de stitch, visible jusqu’à plusieurs mètres.
On ne pourra malheureusement pas compter sur un système d’optical flow comme le propose la fusion ou l’insta360 Pro.
Le logiciel fournis ne sera pas non plus d’une grande aide pour corriger ces erreurs de stitch, il faut se résoudre à obtenir des vidéos présentant des défauts !

VERDICT

Cette Vuze+ vaut-elle le coup face à la concurrence ?
Disponible aux alentours des 1200 EUR, elle est à mi chemin entre une caméra grand public et une caméra professionnelle.
Sa qualité optique, inférieur à une GoPro Fusion ou une Insta360 One X disponible respectivement pour la moitié et le tiers du prix, ne joue pas en sa faveur.
Pour autant, c’est la seule caméra 360 du marché à proposer la stéréo pour ce tarif.

Reste que les professionnels se tourneront vers une alternative plus qualitative en terme de rendu comme une Insta 360 Pro.
Pour les particuliers ou semi-pros, la différence budgétaire aura probablement raison de la stéréoscopie.

Avec une offre logicielle en terme de post-traitement (stabilisation, optical flow…) bien inférieure aux nouveaux standards du marché imposés par Insta360 et GoPro, pour ne citer qu’eux, cette Vuze+ aura bien du mal à faire sa place en l’état.

360blogPhotographie 360Réalité virtuellevidéo 360